Un week-end à deux , un week-end en amoureux .Deux jours rares dans nos vies,

beyeler Un samedi à la fondation Beyeler à Riehen (Bâle) , la vie et l'oeuvre de Gaugin
ce courtier en bourse qui à 35 ans décida de tout plaquer pour (essayer) de vivre de sa peinture, s'en suivront 18 ans de voyages au bout du monde , d'illusions perdues , d'alcoolisme, d'abandon , de reconnaissance (à peine) et une mort en solitaire aux îles Marquises...Pas forcemment un homme sympathique , talentueux oui , comme beaucoup la reconnaissance sera posthume. De la Bretagne à Tahiti , l'homme a peint , je n'aime pas tout ...mais la visite avec l'audioguide était une vraie réussite , un vrai plaisir ..
.

 

 

 

 

 

 

 


Le soir, nous avons traversé le "Dreiländerbrücke" , nous sommes passés de Weil am Rhein (Allemagne ) à Huninge (en Alsace) où nous sommes allés manger avant de retourner dormir en Allemagne.

                                                                                           280px-Weil_am_Rhein_-_Dreiländerbrücke10

Petite balade entre trois pays avec un homme silencieux et secret.
Un week-end à Deux , si rare et si précieux , beau , tendre et silencieux ....pourquoi vouloir sonder l'âme de l'autre ? , pourquoi vouloir des mots ? , pourquoi ne pas se contenter de ses regards, ses baisers et sa main qui cherche la mienne quand nous marchons ? Peut-être parce que je suis une femme tout simplement , toujours un peu romantique .
Dimanche , plongée dans le monde féodal , un monde que nous aimons , le temps était magnifique .Ce fut un beau week-end : séparation à la gare de Bâle , baisers sur un quai de gare , des amoureux qui se sourient, l'homme est un vrai timide et un grand silencieux. Mais le sms reçu dans le train fut tout simple, il commençait par "ce fut un beau week-end " Oui ce fut un beau week-end

DSC_0330